Vivre à Bédarieux
Accueil

Vivre

Ma ville

Ma ville

  • Agenda 21

    Un écrin de nature

  • Agenda 21

    Des activités de plein air liées à l'environnement.

  • Agenda 21

    Une nature riche

  • Agenda 21

    Le Parc Pierre Rabhi

Agenda 21

À LA UNE


UN CONCOURS POUR REFLEURIR LA VILLE


Dans le cadre de sa politique de fleurissement et forte de son label 2 fleurs des Villes et Villages fleuris, Bédarieux organise chaque année depuis plus de dix ans, un concours des jardins et balcons fleuris.

Ce concours récompense les Bédariciens(es) qui contribuent, tout au long de l'année, à embellir la ville grâce à la qualité de leurs aménagements paysagers, véritable facteur de bien-être et de beauté pour tous les habitants.

L’inscription est ouverte jusqu’à mi-juin, aux habitants, écoles, jardins familiaux, commerces et entreprises. Seule condition pour participer, les plantations doivent être visibles depuis la rue.

Pour concourir, il suffit de remplir un bulletin d’inscription, disponible à la mairie ou téléchargeable ici, de le retourner par courrier et de cultiver votre jardin ou votre parcelle de terre dans une des catégories suivantes : fenêtre, balcon, terrasse; jardin fleuri; potager, jardins familiaux; établissements publics.

Début juillet, un jury composé d’élus et partenaires de l’opération sillonnera la ville pour admirer et juger les compositions florales, les jardinières colorées et les parterres verdoyants de tous les participants.

Le jury portera une attention particulière à certains critères comme la préservation de la biodiversité, ou les démarches «zéro pesticides » . Chaque année la remise des prix permet aux gagnants de remporter des cadeaux liés au jardin et des bons d’achats de jardinage dans les enseignes locales.



LA JEUNESSE LANCE UNE ACTION GRAND PUBLIC EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ



Fabien Saumade, Nadia Bernabeu et Jullian Rivière, la vingtaine, lancent une initiative audacieuse en faveur de la biodiversité : fabriquer et jeter des bombes à graines dans le but de réensemencer la nature. Le coquelicot, fleur emblématique du combat contre les pesticides, sera le symbole de cette action. Le mouvement «Nous voulons des coquelicots » , rejoint par la ville de Bédarieux en septembre dernier, a été pour Fabien, Nadia et Jullian le point de départ de cette initiative citoyenne.

« L’engagement de la ville de Bédarieux dans le mouvement, nous a donné envie d’agir et de faire notre part» explique Fabien.

Le groupe a eu l’idée d’orner le territoire de milliers de coquelicots. «Nous voulons faire de Bédarieux une ambassade des coquelicots et la teinter d’un rouge éclatant. Pour cela la jeunesse et tous les citoyens qui le souhaitent pourront participer à la fabrication de bombes à graines. Nous organiserons ensuite un rassemblement le 30 mars pour lancer ces bombes dans la nature. Antoine Martinez, maire de Bédarieux, m’a reçu il y a quelques semaines afin de nous aider à organiser cet évènement. C’est pour nous une belle marque de confiance et un appui essentiel » .

C’est une façon ludique de sauvegarder la biodiversité, permettre aux insectes de trouver un habitat propice à leur développement. C’est aussi «un acte militant dans la lignée de la Green Guérilla, et un temps fort de sensibilisation du grand public sur les dégâts causés à la biodiversité partout dans le monde» ajoute Fabien.

Un rassemblement convivial est programmé le samedi 30 mars pour lancer les bombes à graines dans la nature. Le rendez-vous est fixé à 10h30 à La Tuilerie. Les personnes sont invitées à venir si possible à pied ou à vélo et à prendre un petit sac pour transporter les bombes à graines.

Il faudra des petites mains pour fabriquer les bombes à graines. Un atelier sera organisé sur le marché BioNat de Bédarieux, le samedi 23 mars à partir de 10h30. Argile, terre et graines formeront des boules compactes qui seront ensuite séchées dans les serres de la ville pour être fin prêtes pour le lancer du 30 mars.

Un bel acte militant initié par la jeunesse pour sensibiliser à la préservation de la nature !



UN NOUVEAU REFUGE POUR LA BIODIVERSITÉ


La politique de développement durable de la ville de Bédarieux continue son déploiement. Depuis quelques années, la municipalité a inscrit plusieurs de ses espaces publics en refuge pour la biodiversité, en partenariat avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux de l’Hérault.
Le parc Pierre Rabhi a été le premier espace à devenir un refuge en 2011. Le second refuge a été attribué au Parc Jacques Temple à sa création en 2018.

C’est à présent en direction de l’enfance, à travers le centre de loisirs la Ferme des enfants d’être labellisé. Cet engagement nécessite de répondre à deux critères, tout d’abord ne pas utiliser de pesticides et de produits phytosanitaires. Ensuite il faut faire des aménagements pour favoriser et valoriser la biodiversité, au travers de plantes, des insectes et des animaux. Le Centre de loisirs répond à ces mesures depuis longtemps. Ils ont d’ailleurs déjà installé avec les enfants des hôtels à insectes, des nichoirs à chauve-souris et à oiseaux.

Dans le cadre d’un contrat avec la LPO, la ville de Bédarieux souhaite sensibiliser les enfants à la préservation de la biodiversité, la LPO a proposé trois ateliers ludiques pour les vacances de février. Le premier était basé sur la découverte des différents oiseaux sur le centre de loisirs, les enfants ont pu admirer et écouter chanter 8 espèces différentes. L’animateur leurs a expliqué les spécificités de chacun de ces oiseaux. De belles découvertes pour les plus petits ! Le deuxième atelier apprenait la fabrication des boules de graisse pour oiseau, et le dernier expliquait les différents nichoirs en fonction des oiseaux.

Pour cloturer ces ateliers, le centre de loisirs a eu l’honneur de recevoir la labellisation du site en refuge LPO. Rose Marie Losma adjointe à l’environnement et Magalie Touet adjointe à l’enfance, et Frédéric Garcia, directeur du centre de loisirs, ont reçu des mains de Rémi Catala, éducateur à l’environnement à la LPO, la plaque officielle attitrant le centre de loisirs comme refuge à la biodiversité.

Pour Rose Marie Losma nous explique «C’est important de sensibiliser les enfants à la préservation de la nature au travers d’ateliers ludiques, ils doivent avoir conscience de la richesse de la nature et de l’importance de chaque espèce.»

Après de chaleureux remerciement, l’équipe du centre de loisirs et les enfants sont unanimes, il faut continuer à préserver et améliorer la biodiversité au centre de loisirs.


BÉDARIEUX REJOINT L'APPEL «NOUS VOULONS DES COQUELICOTS»



Bédarieux rejoint l’appel contre les pesticides lancé dans «Charlie Hebdo » . Dans son édition du 12 septembre, le journal satirique «Charlie Hebdo» lance un appel contre les pesticides. Une centaine de personnalités – scientifiques, artistes, militants, même l’Eglise catholique – réclament l’interdiction immédiate de tous les pesticides de synthèse. Bédarieux a d’apposé sur la façade de l’Hôtel de ville une banderole pour relayer l’appel auprès de sa population fin 2018.

Le maire de Bédarieux, Antoine Martinez, explique cet engagement politique : «C’est par la base, par chacun d’entre nous, que la prise de conscience doit s’opérer. Nous sommes en train de saloper la planète avec toutes les conséquences que cela implique pour la biodiversité, le réchauffement climatique et la santé. En tant qu’élu je pense que nous avons un rôle à jouer. La ville de Bédarieux est engagée de longue date dans une démarche de préservation de l’environnement. La défense de la nature, selon nous, est l’ultime recours contre la «connerie humaine » , plus dure que toutes les pierres » .

Le vendredi 7 décembre 2018 Bédarieux rejoint le mouvement national avec 800 autres communes et invite ses habitants à se rassembler devant la mairie pour sensibiliser et inviter ses habitants à signer la pétition contre les pesticides. Grâce à ce rasemblement, plusieurs dizaines de signatures s'ajoutent à la pétition.



BÉDARIEUX OBTIENT LE LABEL «ZÉRO PHYTO»



Engagée dans la démarche «Zéro phyto» depuis 2015, la ville a multiplié ces dernières années les initiatives pour abandonner les produits phytosanitaires sur la totalité de la voirie et des espaces verts. Le but étant de préserver l’environnement, la biodiversité, l’eau, la santé des agents et des habitants.

Des démarches aujourd’hui récompensées par la labellisation. Grâce à ses différents engagements, la ville de Bédarieux vient d’être récompensée du label «Zéro phyto» de niveau 2, représenté par deux rainettes, un niveau intermédiaire avant le plus élevé : Terre Saine. Il a été remis le 29 novembre 2018 en main propre à l’ensemble de l’équipe environnement, par le directeur Régional de la Fredon à Lunel, organisme au service de la santé des végétaux et de la protection de l’environnement. Ce label est le fruit d’années de travail. En effet, depuis 2013, la ville avait progressivement modifié ses pratiques de gestion des espaces publics en abandonnant l’usage des pesticides, anticipant ainsi le cadre règlementaire national.


UN RUCHER COMMUNAL POUR SENSIBILISER ET AGIR

La commune de Bédarieux est décidemment très active et volontariste dans tout ce qui concerne la préservation de l’environnement. Cinq ruches, près de 300 000 abeilles, ont été installées sur un terrain communal pour polliniser la ville et sensibiliser à la préservation des abeilles.


Ce projet municipal mis en œuvre par Grégory Mahieu, Conseiller municipal, vient compléter la politique développement durable de la commune. «Les abeilles ont une mission vitale dans la chaine alimentaire : la pollinisation permet aux plantes de se reproduire. Avec la disparition des abeilles liées en grande partie aux pesticides, notre biodiversité est en danger.

Ce projet aura la double fonction de réintroduire des abeilles et de sensibiliser à leur préservation. Nos abeilles vont polliniser toute la ville sur un rayon de 3 km» explique le maitre d’œuvre du projet, et d’ajouter «je suis très heureux d’avoir pu mener à bien cette action. Le maire Antoine Martinez m’a beaucoup encouragé et soutenu » .

Des visites du rucher communal seront proposées aux scolaires à la rentrée prochaine pour expliquer aux enfants le rôle essentiel des abeilles. Des tenues de protection vont être acquises par la commune pour leur permettre de s’approcher des ruches.

« À Bédarieux nous apportons notre pierre à l’édifice, nous faisons notre part, car il y a urgence à secourir la planète Terre» indique Antoine Martinez qui met en avant une action globale «Chacune de nos actions est conduite par une volonté forte de préserver l’environnement. Avec Rose-Marie Losma nous avons fait de belles avancées ces dernières années dans tous les domaines.» La visite du rucher a aussi été l’occasion de saluer le travail mené par Grégoy Mahieu «Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur l’expertise de Grégory, un élu et un apiculteur militant » .

La ville de Bédarieux fait figure de modèle notamment dans la gestion durable de ses espaces publics. Passée au Zéro Phyto il y a plus de 3 ans la ville a été précurseur. Elle continue à agir pour la préservation de l’environnement avec ce rucher mais aussi dans le cadre d’un partenariat avec la Ligue de protection des oiseaux pour la préservation de la biodiversité au Parc Pierre Rabhi et prochainement au Parc Frédéric-Jacques Temple.


CONFÉRENCE PIERRE RABHI

Pierre Rabhi, paysan, écrivain et agroécologiste, était à La Tuilerie le 9 février dernier pour une conférence sur le thème Pour une convergence des consciences.


Pierre Rabhi explique : Pour qu’il y ait aujourd’hui équilibre entre être et avoir, la règle globale doit être repensée et révisée. C’est pour cela que la sobriété est un acte politique d’une force extraordinaire. Comme le rappelle la légende amérindienne du colibri, si chacun de nous fait le peu qu’il peut avec conviction, nous ferons tous énormément. Cela nous ramène à la responsabilité de chacun. La société civile œuvre, travaille, organise, anticipe, tout cela doit continuer à être mis en évidence. L’idéal est une détermination paisible qui nous engage vraiment dans notre âme et conscience et dans notre libre arbitre pour participer avec toute l’énergie dont nous disposons au changement du monde.

Homme de la terre, agro-écologiste, écrivain et penseur français, Pierre Rabhi est né en 1938 dans le désert du sud de l’Algérie. Il compte parmi les pionniers de l’agriculture écologique en France. Il a expérimenté et soutenu le développement de l’agro-écologie à travers le monde pour contribuer à l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaire des populations. Il appelle à la réconciliation de l’homme avec sa planète et des humains entre eux.


Plus tôt dans la journée, Pierre Rabhi a participé à la pose de la 1ère pierre du Parc photovoltaïque sur le site du Carreau Debay au Bousquet d’Orb.




ROULER PROPRE AVEC DES VÉHICULES 100% ÉLECTRIQUE



Bédarieux fait sa part ! La ville renouvelle sa flotte d’utilitaires pour rouler plus propre. Neuf véhicules électriques équipent les services techniques et la police municipale. La commune a profité de subventions de l’Etat dans le cadre du Fonds de financement pour la transition énergétique. Ces aides ajoutées au bonus écologique et à la reprise des véhicules diesel de plus de 10 ans, permettent d’atteindre près de 80 % de financement. C’était le moment de franchir le pas !

En parallèle, la commune va s’équiper d’une borne de recharge rapide pour le grand public. Elle sera installée place Albert Thomas au printemps prochain.

Une borne électrique à recharge rapide a été installée fin 2018 devant la salle Achille Bex, place Albert Thomas.




ÉCO-DIALOGUES

La 5ème édition des Ecodialogues s'est tenue les 16 et 17 mars à Bédarieux à La Tuilerie. Cette manifestation organisée par la Communauté de communes Grand Orb et un collectif de citoyens des Hauts Cantons sera consacrée au numérique.



BÉDARIEUX, UNE VILLE ENGAGÉE POUR L'ENVIRONNEMENT

Bédarieux se situe dans un environnement naturel privilégié. C'est dans ce contexte, consciente de la nécessité de préserver cette richesse pour les générations futures, que la municipalité mène une politique active en faveur du développement durable (Périmètre de protection des sources, Plan local d'urbanisme, nouvelle station d'épuration, gestion de l'Orb, préservation des espaces sensibles).

Dans le domaine du développement durable, des actions sont menées depuis plusieurs années : cheminements doux, amélioration des performances énergétiques des écoles, éco-gestion des espaces verts, renforcement des digues, construction respectueuse de l'environnement avec la crèche, ou plus récemment, aménagement d'un Parc public, lieu de préservation de la biodiversité...

Après une phase de concertation avec la population et les acteurs locaux, un Agenda 21 comportant des objectifs et un plan d'action pluriannuel a été adopté par le conseil municipal.

Dans ce domaine, les atouts premiers de la ville sont liés à son cadre naturel, la biodiversité, les espaces verts, les espaces boisés, la présence d'eau et de sources et de paysages caractéristiques comme la pierre sèche. C'est aussi une ville qui cultive le vivre-ensemble autour de 120 associations et d'une vie culturelle et sportive riche et plurielle.

Les objectifs de l'Agenda 21 de Bédarieux

La ville de Bédarieux a défini 5 grands axes transversaux d'orientation pour la démarche Agenda 21 reposant sur quatre piliers : social, environnemental, économique et culturel.

1. Faire de la collectivité locale une administration éco-responsable

Le développement durable est l'affaire de tous et notamment des administrations.

En effet, l'administration peut générer, comme d'autres activités, des nuisances sur l'environnement, la santé, qu'elle doit être en mesure de maîtriser. Intégrer des préoccupations environnementales, dans la gestion quotidienne de la Ville de Bédarieux et engager une démarche éco responsable, revient souvent à mener des actions de simple bon sens, mais ayant valeur d'exemplarité au regard des citoyens.

Ainsi, une administration éco responsable peut intervenir à différents échelons à savoir :
- dans la gestion environnementale de son fonctionnement quotidien (réduction de la consommation et tri du papier, économie d'eau et d'énergie, etc.),
- au niveau de la maîtrise des impacts environnementaux liés à ses activités et à ses projets,
- dans ses pratiques d'achats qui peuvent être orientées pour favoriser le développement durable.

2- Lutter contre le changement climatique et préserver le patrimoine, les ressources naturelles et la biodiversité

Un des grands enjeux du XXIème siècle va consister à réduire la demande en énergie et substituer progressivement aux énergies fossiles des énergies renouvelables qui ne contribuent pas à l'effet de serre, et donc au dérèglement climatique.
Dans le cadre de sa démarche de développement durable, la Ville de Bédarieux envisage donc d'effectuer un effort particulier dans le domaine de l'énergie avec la volonté de réduire de manière significative la consommation des bâtiments municipaux et de développer les énergies renouvelables.

Aujourd'hui, la préservation de la biodiversité et la valorisation du patrimoine naturel à Bédarieux passe par la modification de certaines pratiques en termes de gestion des espaces urbanisés et naturels.
La préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel de Bédarieux sont également des atouts non négligeables pour le développement harmonieux de la région.

Dans ce domaine beaucoup a été fait : bilan énergétique des bâtiments communaux, isolation thermique des écoles, mise en place d'un périmètre de protection des sources, construction d'une nouvelle station d'épuration performante, mise en place du tri sélectif,...

3. Améliorer le cadre de vie humain, la solidarité et la cohésion sociale

La Ville «durable» ne peut pas se concevoir sans une prise en compte systématique du développement durable dans tout projet de développement urbain, dans toute opération d'aménagement, de création ou de réhabilitation de quartiers.
Une démarche d'anticipation à l'échelle du territoire permettra de fixer des objectifs à atteindre dans le projet au niveau par exemple de la gestion des déplacements, de la qualité de l'air, des choix énergétiques, de la gestion de l'eau, ou encore de l'environnement sonore, afin de contribuer concrètement à améliorer la qualité globale du cadre de vie des Bédariciens.

La politique de l'emploi relevant d'une multitude d'acteurs, Etat, Conseil Général, associations, et la politique du logement constitue également un volet important pour permettre l'intégration des populations fragiles tout en privilégiant la mixité sociale.

L'éducation à l'environnement et au développement durable des citoyens constitue un volet indispensable de l'accompagnement des politiques publiques menées dans ce domaine.

Concertation, démocratie participative, sensibilisation à la biodiversité, campagne de propreté, amélioration des espaces publics, rénovation des façades, mise en oeuvre d'un plan de cheminements doux, soutien aux acteurs sociaux dans le domaine de l'emploi et de l'insertion...

4- Affirmer Bédarieux au coeur du développement équilibré et solidaire du territoire et renforcer la solidarité internationale

Une redéfinition du découpage territorial avec à la clé un renforcement des intercommunalités doit permettre d'envisager de nouvelles coopérations au sein de l'entité géographique de la Haute Vallée de l'Orb.
A l'échelle mondiale, les évolutions démographiques, économiques, climatiques ainsi que les effets de la globalisation et ses impacts culturels obligent à repenser les modes de relations «Nord-Sud » , entre pays industrialisés, pays émergents et pays en développement. Dans ses deux dimensions, locale et globale, l'interdépendance apparaît de plus en plus comme une réalité incontournable, plaidant pour de nouvelles alliances, complémentarités.

Le tissage de relations interculturelles favorisant la compréhension mutuelle est un facteur d'harmonisation permettant d'envisager plus sereinement la transition vers un nouveau modèle de développement soutenable.Bédarieux a développé des coopérations avec le Maroc, l'Allemagne et la Tunisie concrétisées par des échanges associatifs, scolaires, des actions culturels mais aussi la mise en oeuvre de projets destinés à améliorer les conditions de vie des populations du sud de la Méditerranée dans un rapport de réciprocité touchant à l'économie, au tourisme, à l'eau et à l'assainissement.

5- Encourager un développement économique et des modes de consommation responsables

C'est tout l'enjeu de notre époque d'amorcer un virage vers des modes de vie plus sobres en énergie et en matières premières impliquant la réduction des gaspillages, des échanges commerciaux équitables entre producteurs et consommateurs, le renforcement des solidarités locales, intergénérationnelles.
Dans la restauration collective (écoles, cité scolaire, hôpital, maison de retraite) l'intégration de produits issus de circuits courts dans les menus se met en place en partenariat avec la SICA du Caroux.

Les actions mises en place sont nombreuses et transversales :

Véhicules électriques

Fin 2017, la municipalité a remplacé 9 voitures thermiques par des véhicules 100% électriques. «Cela correspond à un quart du parc automobile dela mairie. C’est un véritable effort et engagement de la commune» indique Rose-Marie Losma, adjointe au Maire en charge du développement durable.

Une borne électrique à recharge rapide a été installée fin 2018 devant la salle Achille Bex, place Albert Thomas.

Gestion de l'eau

La ville de Bédarieux fournit aux habitants une eau potable de qualité issue de deux sources naturelles : les Douze et la Joncase. La ressource est préservée grâce à un périmètre de protection et à un gestion en régie du service

  • 2005 : Périmètre de protection des sources
  • 2008 : Nouvelle station d'épuration
  • 2011 : Travaux de renforcement des digues sur l'Orb
  • Depuis 2013 : Politique de réduction des fuites sur le réseau d'eau potable
  • 2014 : Sensibilisation des habitants aux économies d'eau

Préservation des espaces naturels

  • 2008 : Cheminements doux - création d'un plan de circulation piétons et vélos. Ce plan a été suivi de nombreux aménagements. Sa mise en oeuvre se poursuit encore aujourd'hui.
  • Espaces verts : ville fleurie label 2 fleurs, utilisation d'essences méditerranéennes
  • Zéro Phyto : la ville fait figure d'exemple en la matière. Les pesticides et les produits phytosanitaires ont été éliminés de la gestion des espaces publics et des espaces verts, bien avant que la loi ne les interdise !
  • Parc Pierre Rabhi : inauguré en 2012, ce parc est un lieu de préservation de la biodiversité labellisé par la Ligue de Protection des Oiseaux (essences méditerranéennes, gestion respectueuse de l'environnement, lieu de sensibilisation à la biodiversité)
  • Tourisme de pleine nature privilégié
  • Jardin des Plantes Frédéric-Jacques Temple : il sera ouvert et inauguré samedi 10 mars 2018, en présence du poète dont il porte le nom. Avec des cheminements adaptés à la balade, des jeux pour les enfants et des accessoires de fitness, ce parc va devenir un lieu de rencontre et de loisirs pour les Bédariciens et Bédariciennes.
  • Centre de loisirs La Ferme des enfants : en 2019 l'établissement devient un refuge Ligue pour la Protection des Oiseaux, bien que l'établissement répond au mesures de refuge depuis de nombreuses années. C'est pendant les vacances de février que le centre de loisirs reçoit officiellement le titre de refuge pour la biodiverité. La LPO a proposé trois ateliers pour faire découvrir aux enfants du centre de loisirs les différents oiseaux. En savoir plus.

100% de la consommation d'électricité de la ville est couverte en énergies renouvelables

Le 31 janvier 2015 le premier Parc photovoltaïque des Terres Rouges a été mis en service. Le parc des Terres Rouges 2 a été inauguré le 5 mai 2017. Ce projet privé est porté par la société montpelliéraine Valéco.

Quelques chiffres :

  • Superficie totale du parc : 45 ha
  • Superficie du parc : 25ha, dont 10 ha de panneaux trackers
  • Puissance : 12,7 MW
  • Consommation d'électricité couverte : 7 000 habitations
  • 7 600 tonnes de rejet de CO2 évité

Des projets éco-responsables

Quartier des Capitelles : la deuxième tranche de cet éco-quartier en cours de construction,une troisième tranche sera prochainement commercialisée

Parc d'Activités Economiques Cavaillé-Coll : parc Haute Qualité Environnementale mis en service en 2014
Politique d'économie d'énergie : diagnostic de l'éclairage public, systèmes de chauffe-eau solaires, dispositifs d'économies d'énergie dans les bâtiments scolaires et municipaux (travaux d'isolation, régulation de la température), extinction d'une partie des éclairages de Noël à partir de 1h du matin, éclairages LED,...

Sensibilisation et Vivre-ensemble

  • Engagement de la ville dans le mouvement «Nous voulons des coquelicots» . En savoir plus
  • Marché BioNat le samedi matin toute l'année
  • Restaurant scolaire : une cantine en circuits courts et en bio (menu 100% bio chaquejeudi), avec des menus confectionnés sur place à partir de produits frais
  • Jardin pédagogique et écologique à l'école Langevin-Wallon
  • Favoriser le développement du vivre ensemble à travers la vie associative, la culture et le sport.
  • 2016 : Campagne de propreté La propreté, c'est votre quotidien

Documents en téléchargement :

Campagnes de sensibilisation

- économies d'eau,

- propreté

Imprimer cet article

À lire également

Youtube Facebook Twitter Instagram

newsletter

SUIVEZ TOUTE L’ACTUalité de Bédarieux, ABONNEZ-VOUS À la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Voir plus

Le site officiel de Ciné3 Le site de la médiathèque de Bédarieux Le site de l'office de tourisme de Bédarieux Le site de la Communauté de communes Grand Orb