Actualités à Bédarieux
Accueil

Actualités

  • « La culture : protestation contre le crime d'indifférence »

« La culture : protestation contre le crime d'indifférence »

Coup de gueule d’Antoine Martinez, Président de la Communauté de communes Grand Orb, Maire de Bédarieux, lors de la présentation de saison culturelle le 8 octobre dernier, contre les massacres perpétrés à Alep en Syrie dans l’indifférence générale.

Extrait de son intervention


«Nous vivons un temps particulièrement troublé. Un monde de violences et de vies cabossées. Les forces progressistes sont en retrait et nous le déplorons. Ainsi, au devant de la scène apparaissent des idéologues du déclin, des historiens de deuxième zone, des fanatiques religieux, des hommes politiques sans courage et sans culture.

Toutes les époques ont connu leurs peurs. La nôtre aujourd’hui est celle des fanatiques convaincus qu’en tuant, on gagne le paradis.

Ils ne sont pas nombreux bien que le fracas de leurs crimes résonne sur toute la planète.

Nous devons répondre par le courage et l’intelligence et ne pas nous laisser intimider par ceux qui prônent l’enfermement, la construction de murs, la régression sur un passé idéalisé qui n’a jamais existé. C’est la seule façon de se battre sans perdre notre liberté.

Le faisons-nous vraiment ?

C’est toute la question.

En relisant ce matin ces quelques lignes, j’ai considéré que cette dernière et lyrique envolée, «C’est la seule façon de se battre sans perdre notre liberté » , n’était pas tout à fait juste quand on pense par exemple à ce qu’il se passe aujourd’hui à Alep en Syrie et à notre indifférence générale alors que la Russie assiste Bachar El Assad dans la destruction génocidaire d’Alep au prix de milliers d’assassinats.

Franchement, j’éprouve un vrai sentiment d’inquiétude que le pire se mette en place dans un silence assourdissant. Je ne suis pas là ce soir pour jouer les troubles fêtes. Mais notre indifférence, l’indifférence des Etats et du Monde, ne nous grandit pas car «on tue dans le monde et tout massacre nous vieillit» dit le poète Guillevic.

En d’autres temps des centaines de milliers de protestataires étaient dans la rue pour défendre la paix. Il faut y réfléchir ensemble.

Le temps des horreurs et des indifférences s’accélère. Mais il est une chose qu’il ne faut jamais oublier : défendre la culture c’est aussi protester contre le crime d’indifférence.

C’est aujourd’hui prioritaire !
»


Actualité publiée le vendredi 14 octobre 2016 et modifiée le lundi 17 octobre 2016 à 11h44.

Imprimer cet article

À lire également

Youtube Facebook Twitter

newsletter

SUIVEZ TOUTE L’ACTUalité de Bédarieux, ABONNEZ-VOUS À la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Voir plus

Le site officiel de Ciné3 Le site de la médiathèque de Bédarieux Le site de l'office de tourisme de Bédarieux Le site de la Communauté de communes Grand Orb